Votre allié du dépistage à la réussite de votre traitement.

Foire aux questions 

 

1 - On entend beaucoup parler de l'apnée du sommeil ces temps-ci. Est-ce une mode ?

Réponse : Il ne s'agit pas d'une mode ! Sûrement que ce trouble du sommeil a toujours existé. Cependant, l'apnée du sommeil est maintenant beaucoup mieux connue par le monde médical et les médecins sont plus à l'affût de ce problème, d'où le nombre croissant de personnes diagnostiquées.

 

2 - Un CPAP... À quoi ça sert ?

Réponse : Premièrement, qu'est-ce que veut dire CPAP? CPAP est un acronyme anglais qui signifie « Continuous Positive Airway Pressure » En français, nous devrions employer PPC pour « Pression positive continue ». En fait, il s'agit d'un petit compresseur d'air qui envoie une pression positive continue, ce qui permet de garder les voies aériennes ouvertes pendant votre sommeil. Au niveau scientifique, c'est le traitement le plus efficace pour contrer l'apnée du sommeil. Cet appareil ne donne pas d'oxygène mais seulement une pression d'air. Il est possible d'y ajouter de l'oxygène en y ajoutant un appareil externe.

  

3 - L'apnée du sommeil ? Est-ce une maladie mortelle ?

Réponse : Il n'y a pas d'évidences scientifiques qui viennent prouver que l'apnée du sommeil serait mortelle. C'est plutôt les conséquences de l'apnée du sommeil qui peuvent augmenter le risque de mortalité. Pour une apnée du sommeil non-traitée, il y a une augmentation des risques de maladies cardiovasculaires, de diabète, de dépression, d'accident automobile etc.

 

4 - Si je ne ronfle pas, est-ce que je peux souffrir d'un trouble du sommeil ?

Réponse : Le ronflement n'est pas le seul symptôme pour nous indiquer qu'il y a un trouble du sommeil. En fait, plusieurs personnes qui souffrent d'un trouble du sommeil respiratoire (ex. apnée du sommeil) n'ont pas de ronflements. Il y a au-delà de 80 troubles du sommeil et dans la plupart d'entre eux, il n'y a pas de ronflements. Par exemple, il peut y avoir le syndrome des jambes sans repos qui amène une fragmentation du sommeil, sans avoir de ronflements. Donc, si vous suspectez que vous pourriez avoir un trouble du sommeil, mais que vous n'avez pas de ronflements, n'hésitez pas à nous contacter ou à contacter votre médecin.

 

5 - Je n'ai pas l'impression que j'ai un sommeil récupérateur. J'aimerais régler mon problème. Par où dois-je commencer ?

Réponse : Vous pouvez prendre un rendez-vous chez nous avec un spécialiste du sommeil pour passer un questionnaire de dépistage pour voir s'il serait pertinent de passer une étude du sommeil. Si nous évaluons que vous auriez besoin d'une étude du sommeil, vous pouvez aller voir votre médecin de famille avec le questionnaire de dépistage pour qu'il puisse vous prescrire une étude du sommeil pour permettre de diagnostiquer votre trouble du sommeil.

 

Message
Ok