Rappel du fabricant pour les appareils CPAP Philips, cliquez ici.

Close Icon
Agrément Canada - Mention d'honneur Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec

L’apnée du sommeil, une mode?

La Clef du Sommeil inc.

L’apnée du sommeil, une mode?

Voila une question que mes patients me posent assez souvent, et je les comprends. En effets, depuis quelques années, on entend de plus en plus parler du syndrome de l’apnée du sommeil, que ce soit dans les médias, par votre médecin ou peut-être même en parlant avec des personnes de votre entourage.
La véritable raison est fort simple! Le syndrome de l’apnée du sommeil est relativement récent. En effet, la découverte de ce symptôme remonte en 19761, et ce n’est donc que depuis 1981 qu’un traitement éprouvé existe :  la ventilation par pression positive continue. (PPC ou CPAP). Depuis, la multiplication des connaissances cliniques et la mise au point de traitement efficaces et de mieux en mieux tolérés au cours des dernières années font en sorte que les problèmes respiratoires pendant le sommeil sont davantage reconnus par la communauté médicale.
Autrement dit, les médecins et les patients sont de plus en plus alertes à l’importance de ce problème de santé, qui peut en entrainer plusieurs autres s’il n’est pas traité!
Mais qui sont ces gens qui dorment avec cette mystérieuse machine qu’on appelle CPAP? Et surtout pourquoi?

Concrètement, qu’est-ce que c’est l’apnée du sommeil?

Avant d’aller plus loin, il faut savoir qu’il existe 3 types d’apnées du sommeil, selon le mécanisme en cause :

  • Apnée obstructive du sommeil
  • Apnée centrale du sommeil
  • Apnée mixte, obstructive et centrale

 

Souvent quand on parle d’apnée du sommeil, on fait référence au syndrome de l’apnée obstructive du sommeil (SAOS), car il s’agit du type d’apnée le plus fréquent. L’apnée obstructive du sommeil est un trouble du sommeil causé, comme son nom l’indique, par des obstructions des voies respiratoires supérieures entrainant un arrêt respiratoire (apnée) ou une réduction significative du flux respiratoire (hypopnée).
En effet, lors de votre sommeil, la gravité et la relaxation des muscles entraînent un affaissement de la langue et des tissus mous dans la gorge, pouvant provoquer une obstruction et empêcher le passage de l’air. Cette obstruction cause donc des arrêts respiratoires ou une diminution de l’efficacité de la respiration de façon répétée pendant la nuit, qui en plus de perturber le sommeil, réduisent la quantité d’oxygène dans le sang. Plusieurs facteurs peuvent également entraîner le rétrécissement des voies respiratoires supérieurs, les plus connus sont l’obésité, le vieillissement et un menton fuyant. Cependant, il m’arrive souvent d’avoir des patients, jeunes, en bonne forme physique qui souffrent d’apnée du sommeil. Le relâchement musculaire lors du sommeil est un phénomène qu’on ne peut contrôler, et comme tout le monde a une langue…Il arrive parfois que cette dernière vient créer des obstructions en se relâchant.

Fait intéressant : la langue est l’un des organes le plus puissant du corps humain, et est composée de 17 muscles… Ça fait beaucoup de muscles qui se relâchent!

Et le fameux CPAP (ou PPC, ou APAP) lui, il sert à quoi? Et bien, le traitement le plus efficace du SAOS est un appareil à pression positive continue (PPC) ou Continuous Positive Airway Pressure (CPAP). Cet appareil, qui est utilisé avec un masque, permet de garder les voies respiratoires dégagées durant la nuit et ainsi empêcher l’obstruction de ces dernières. Nous allons en parler plus en détails dans notre prochain blogue, promis!

 

Est-ce que je souffre de l’apnée du sommeil?

Je dors toute la nuit et je suis fatigué quand même!
Je ferais une sieste à 10 am!
Je ne suis pas capable de finir la lecture de ton article de blogue parce que je m’endors en lisant!

Voici quelques affirmations que j’entends également lors de mes consultations, bon à part la dernière, mais vous comprenez l’image.
Tous les types d’apnées du sommeil peuvent provoquer une somnolence ou un endormissement inhabituel en journée. Lorsque le sommeil est perturbé, il arrive que les patients ne puissent pas avoir l’énergie nécessaire pour fonctionner normalement durant la journée.
Cette somnolence est due à la fragmentation du sommeil, qui, de ce fait est non-récupérateur. Ce questionnaire https://www.laclefdusommeil.ca/services/depistage/test-en-ligne-depistage/  peut s’avérer utile afin d’auto-évaluer votre niveau de somnolence.
On peut également retrouver une panoplie d’autres symptômes tels que; les maux de têtes au réveil, l’irritabilité, la fatigue excessive, des difficultés de concentration et bien sûr le ronflement.

Attention avec le ronflement! Près de 50% des hommes et 30% des femmes de plus de 40 ans présentent un problème de ronflement, mais il ne s’agit que d’une des manifestations du SAOS. Ce syndrome est caractérisé par l’association entre les différents symptômes. C’est pour cela qu’une personne peut ronfler sans nécessairement souffrir d’apnée du sommeil. L’inverse et d’autant vrai, une personne peut souffrir du SAOS sans présenter de ronflements. Il faut savoir que la majorité des individus avec un SAOS n’a pas de pauses respiratoires visualisées par un partenaire de lit, 50% d’entre eux ne ronflent pas bruyamment et 40% ne sont pas obèses 2-3

En revanche, si cette même personne ronfle et est fatiguée ou somnolente dans la journée, elle pourrait discuter avec son médecin afin de procéder à un test diagnostic ambulatoire dans le confort de sa maison ou bien prendre un rendez-vous  avec un de nos inhalothérapeutes spécialisés dans le sommeil afin de procéder à une évaluation préliminaire.

Ah oui! le test pour diagnostiquer l’apnée du sommeil à la maison (la polygraphie cardio-respiratoire ambulatoire pour les intimes) est sans frais avec La Clef du Sommeil !

1 Guilleminault C, Tilkian A, Dement WC. The sleep apnea syndromes. Annu Rev Med. 1976;27:465-84. doi: 10.1146/annurev.me.27.020176.002341. PMID: 180875.
2 Young TB. Epidemiology of daytime sleepiness: definitions, symptomatology, and prevalence. J Clin Psychiatry 2004;65 Suppl 16:12-16.
3 oung T, Shahar E, Nieto FJ et al. Predictors of sleep-disordered breathing in community-dwelling adults: the Sleep Heart Health Study. Arch Intern Med 2002;162(8):893-900.

Espace client

Connectez-vous pour accéder à vos documents en ligne.

Connexion à mon espace

Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre dès maintenant !

Êtes-vous éligible pour le financement ?

Remplissez notre formulaire en ligne pour savoir si vous pouvez obtenir un financement avec IFXpress !

Faire une demande de financement